alpha-pyxidis
alpha-pyxidis

pointe de Caramassaigne

Vincent   01/11/2011  

L'été indien se prolonge tard cette année. Une sortie plongée au départ du port de Marseille Pointe Rouge a été organisée dimanche 30 octobre.

Direction l'île de Riou...

Le ciel est d'un bleu magnifique, la mer est calme, il n'y a pas de vent. La température de l'eau : 19°C ! C'est même plus chaud que la dernière plongée que j'ai faite en plein mois de Juillet au même endroit !

Le bateau du club CIP qui nous accueille nous emmène jusqu'à l'île de Riou. Luc qui est aux manettes, nous trouve le spot déserté ce matin là et idéal pour les 4 palanquées de niveaux différents : la pointe de Caramassaigne.

{gmapfp id="64" hmap="250" zzoom="1" map_hyb="1" zmap="15"}

Ce sera une plongée "dérivante" le long du tombant formé par la falaise. Dans la passe entre la pointe de Caramassaigne et l'îlôt de l'Enclume, le fond forme un  plateau à -50 m. Les plus expérimentés commenceront leur plongée ici.

Les niveaux 2 se mettront à l'eau au bout de la pointe : le fond atteint les -35 / -40 m.

Quant aux deux palanquées de niveaux 1 dont je fait partie, elles commenceront un peu plus à l'ouest, le long de la falaise.

Le fond remonte doucement pour atteindre environ -6 m au niveau d'une pointe rocheuse qui se détache de la paroi : le "pain de sucre".

Le tombant le long de la pointe de Caramassaigne

Le long du tombant, parmi les différents éboulis de blocs, nous découvront de somptueuses colonnies de gorgones : gorgones jaunes ou gorgones pourpres.

Dans les failles de ces différents blocs, je trouve des juvéniles de castagnolles bleu électrique.

Une murène commune est bien blottie sous son rocher. Dans la lumière de la torche de Michel, elle me paraît très bleue, mais je n'ai pas le temps de bien l'observer, elle disparait sous le rocher.

Un peu plus loin, Michel découvre un doris dalmatien : petite limace de mer en livrée blanche à tâches noires.

Une drôle d'algue en forme de T ?

sur la fin de la plongée, en s'éloignant du tombant, un peu à l'écart dans les éboulis, je tombe nez à nez avec une algue bizaroïde. Brune, longueur de 30 cm environ, elle est "allongée" sur le fond entre les petites roches. Sa caractéristique principale sa forme : c'est un T

Après une petite recherche sur le site de la fédération, je trouve la réponse : ce n'est pas une algue, mais un ver. C'est une bonellie verte.

Retour au sommaire

Localisation