alpha-pyxidis
alpha-pyxidis

deux plongées autour de Carry-le-Rouet

Vincent   09/04/2011  

C'était le dernier week-end des plongées techniques organisées par le club de plongée de l'Isle-sur-la-Sorgues pour les stagiaires du niveau 1 et du niveau 2.

Je participe aux deux sorties planifiées ce dimanche 10 avril. Le groupe embarque pour la deuxième rotation du matin sur le bateau jaune du club Carry Plongée.

C'est une très belle journée de printemps, le ciel d'azur et le soleil sont au rendez-vous. La houle est tout de même assez formée à cause d'un petit vent d'ouest.

Éboulis à Frapao

{gmapfp id="38" hmap="250" zzoom="1" map_hyb="1" zmap="15"}

Le matin c'est une plongée technique sur le site de la pointe de Frapao. Nous n'irons pas sur le mur aux gorgones qui est trop profond pour nous...

Magalie nous guide Robert et moi pour descendre le long du mouillage et atteindre le profondeur de 9 m.

La visibilité est assez moyenne.

Nous commençons par un peu d'exploration sur un éboulis.

Nous croisons un poulpe, ainsi qu'une nuée de castagnoles noires reconnaissables à leur queue en forme de V.

Plus tard, Patrick le moniteur, m'explique que les juvéniles sont d'une couleur bleue électrique qui en fait un des poissons méditerranéens le plus "tropical".

Sur la fiche du site de la FFESSM, je vois que la castagnole est parente avec les fameuses demoiselles bleues qui sont courantes dans les eaux tropicales.

Nous terminons la plongée avec quelques exercices de vidage de masque et de vérification des signes.

Herbiers de posidonies au rocher du Mornas

{gmapfp id="37" hmap="250" zzoom="1" map_hyb="1" zmap="15"}

Après un pic-nic sous les grands pins du centre de vacances Les Tamaris après la Couronne, nous repartons pour une plongée d'exploration sur le site de Mornas.

Nous sommes accompagnés par Patrick cette fois-ci.

Nous faisons une exploration dans les herbiers de posidonies qui tapissent le fond.

Nous apprendrons plus tard que la posidonie est une herbe et non une algue. Elle s'est adaptée au milieu aquatique.

Le réseau de rhizomes qui constitue la partie inférieure de la plante abrite de nombreux juvéniles et se transforme ainsi en nurserie pour beaucoup d'espèces animales.

Patrick a amené avec lui les fiches signalétiques décrivant les principales espèces et nous montre au fur et à mesure de notre exploration ce que nous observons.

Cela rend la plongée plus attractive. Sans cela la houle et la visibilité moyenne auraient un peu gâché notre plaisir.

Nous avons pu voir un très beau banc de Saupe, ainsi que des Sars communs et des Sars à tête noire.

Je me surprends à observer de près une girelle commune qui évoque par sa rayure colorée verte et bleue la livrée des poissons perroquets ( toutes proportions gardées...).

Retour au sommaire

Localisation